HyperKaliémie


Kaliémie Généralités

Svt associée à une IR, majorée par une acidose, elle est mortelle par Tr cardiaque.

A intégrer:

 

Quick

Cs pour

Fourmillts, tétanie, constipation, fatigue musculaire, polyuro polydipsie.

Etiologies

Les étiologies classiques de l'hyperkaliémie sont:

Risques

Demander

Bio

ECG

L'ECG est de peu de VALEUR diagnostique ni pronostique. Sensibilité basse de 30 à 40%. L'ECG peut être normal même en cas d'HyperK sévère surtout si l'installation est lente. [AFMU 2018]

Classiquement mais trés rarement: grandes ondes T pointues, symétriques et diffuses.

ECG peaked T waves, that resolved after K normalized were noted in only 1 of the 14 hyperkalemic patients who went on to have arrhythmia or cardiac arrest. Only half of them had any T-wave changes [Biblio].

Cf ECG de l'hyperK, voir aussi source

Diff: les autres grandes ondes T:

Les pseudo HyperK

CAT

The goals of therapy, in chronologic order, are as follows: PROTECTION puis DIMINUTION puis EXCRETION

1. Antagonize the effect of K on excitable cell membranes.

2. Redistribute extracellular K into cells (par de l'insuline en attendant l'action du Kayexalate ou la mise en place de la Dialyse).

3. Enhance elimination of K from the body. Si ne pisse pas: Dialyse (donc mettre une sonde urinaire et quantifier la diurèse)

L'hyperK liée à un Tt Digitalique n'est réversible qu'avec Digidot*

0. Dans tous les cas

1. Hyper K sévère > 6

Vécu:

Protection myocardique

Indication: "recommandée dès l’apparition d’anomalies électriques en rapport avec l’hyperkaliémie à l’ECG (ondes T pointues)" [AFMU 2018] mais bon on a vu que l'ECG était peu sensible!!!

Réduit le risque de TV.

Transfert intracellulaire du K

Insuline + Salbut baissent le K d'1.2 mmol/l à 60mn:

Augm la sortie de K

Cf. dialyse

2. Hyper K modérée entre 5 et 6

ECG normal ou simples ondes T pointues

Résine échangeuse d'ions

Le JAMA internal medicine revient sur les très faibles preuves d'efficacité des résines échangeuses d'ions dans le cadre des hyperkaliémies (Kayexalate* ou autre), en particulier: il n'y a pas d'essai contrôlé randomisé. En revanche, des risques sont mis en évidence, notamment gastro-intestinaux. Cette étude retrouve en effet un sur-risque d'hospitalisation pour ischémie et thrombose intestinale (0,2 % versus 0,1 % à 30 jours, c'est pas hyper-fréquent quand même). 

Autre

Cas cliniques

Sources