Solutés


Polyionique G5: G 55g 277 mmoml, K 2g, Na 68, K26, Cl 95, osm 468

trop long. A exploser?

 

intégrer: http://la-mine.net/2015/04/14/les-solutes-de-perfusion-aux-urgences/

 

SSH = Sérum salé hypertonique

colloides

Sang Cf. aussi transfusion (merger)

 

Le pouvoir osmotique peut se calculer. Prenons l'exemple du glucose. La formule chimique du glucose est C6H12O6, soit un poids moléculaire de (6 x 12) pour le carbone, (12 x 1) pour l'hydrogène, et (6 x 16) pour l'oxygène. Total : 180 g (180,16 si on tient compte des isotopes). Une concentration à 5 % correspond à 50 g/L, soit 50/180,16 = 0,278 soit 278 mosmol/L. Pour le chlorure de sodium, c'est un soluté ionisé et il faut multiplier le résultat par 2. 9 g/L divisé par le poids moléculaire du NaCl (58,44) = 0,154. On multiplie par 2, 0,308 soit 308 mosmol/L.

 

 

 

 

 

Bicarbonate de Na

c'est un cristalloïde?

 

Undesirable Effects
• hypernatraemia & hyperosmolality
• volume overload
• hypokalaemia
• left shift of the HbO2 dissociation curve
• Increased lactate production
• CSF acidosis
• hypercapnia

Legitimate Uses
• urine alkalisation
• life threatening hyperkalaemia

Never give bicarb to a patient that can't blow off excess CO2

 

L'alcalinisation par apports de bicarbonates de sodium n'est recommandée que dans les situations de pertes effectives de bicarbonates d'origine rénale ou digestive. Les conséquences d'une alcalinisation par bicarbonates de sodium ne doivent pas être méconnues : hypernatrémie, hyperosmolarité, surcharge hydrosodée, hypokaliémie, transformation d'une acidose métabolique en un autre trouble acido-basique par production de CO2 (risque d'acidose respiratoire secondaire) ou d'alcalose rebond. Les autres agents alcalinisants limitant la production de CO2 ne sont pas disponibles en France (Carbicab®) ou n'ont pas fait la preuve de leur supériorité (Tham®).

Cristalloïdes

Ils se répartissent entre les compartiment intracellulaire et extracellulaire (vasculaire + interstitiel) selon leur osmolarité: les hyper-osmolaires (plus de 300 mosm/l) restent ds le secteur extracellulaire et font un appel d'eau du secteur intracellulaire, les iso-osmolaires restent dans le secteur extracellulaire (vasculaire + interstitiel) sans modifier les cellules, les hypo-osmolaires se répartissent en intra et extra cellulaire.

Tous ces cristalloïdes se distribuent en moins d'une heure à l'ensemble du secteur extracellulaire (vasculaire et interstitiel), ce qui explique leur bref et faible pouvoir d'expansion volémique : 25 % du volume perfusé se distribue au secteur vasculaire et 75 % au secteur interstitiel:

 

Cristalloïdes isotoniques

Sérum salé isotonique NaCl à 0.9%

Cristalloïdes hypotoniques

G5

 

Ringer lactate

Le Ringer lactate est le plus prescrit en clinique.

Cristalloïdes hypertoniques

Cf. Solutés Hypertoniques

Colloïdes

Les colloides restent (hors augm. de la perméabilité vasculaire) plutôt dans le secteur vasculaire, il faut administrer un volume deux fois moindre qu'avec les critalloïdes. Pression colloïde exercée par les molécules ne passant pas la barrière vasculaire qui sont à terme métabolisée voir éliminées par le rein.

 

Colloïdes de synthèse / Hydroxyéthylamidons (HEA) (ELOHES, Hestéri, VOLUVEN)

 

Seule indication: le choc hémorragique lorsque les cristalloïdes ne sont pas suffisants [ANSM 2018].

 

En particulier, Selon l'agence européenne du médicament, les HEA ne doivent plus être utilisés chez le patient septique, le patient de réanimation ou le brûlé.

Colloïdes de synthèse / Gélatines (Plasmion*, Gélofusine*)

 

Colloïdes de synthèse / Dextrans (Rhéomacrodex*)

abandonnés car allergisants

Colloïde naturel / Albumine

 

 

Sang

 

Traiter les conséquences de la polytransfusion

? L'utilisation des inhibiteurs de la fibrinolyse (aprotinine) est fonction des résultats de l'hémostase.

Plasma Frais Congelé (PFC) et plaquettes

Voir topo sur le choc hémorragique

 

INDICATIONS DU PLASMA FRAIS CONGELE HOMOLOGUE:

Choix du soluté

Sources