Zona / Herpès


 

 

Herpès génital : que faut-il retenir de la conférence de consensus 2001 ?

Le traitement symptomatique d'une PRIMO-INFECTION comporte des bains de siège aseptisants suivi d'un séchage doux, puis l'application de crèmes émollientes, voire d'une pommade anesthésiante sur les lésions. Un sondage urinaire peut être nécessaire pendant les premiers jours de soins. Le traitement spécifique par voie orale est le valaciclovir (VCV, 500 mg), 2 cp par jour en deux prises ou l'aciclovir (ACV 200 mg) 1 cp cinq fois par jour pendant 10 jours [2]. Le traitement per os est équivalent au traitement par voie intra-veineuse et il n'y a aucun bénéfice à associer un traitement par voie locale à un traitement par voie générale [3]. Dans les essais comparés à l'ACV, le VCV a montré une efficacité comparable, que ce soit à 1 000 mg X 2/j pendant 10 jours ou 500 mg X 2/j pendant 7 jours [4].

Zona

Le zona est une dermatose qui ne survient en général qu'une seule fois chez une même personne, sauf en cas d'immunodépression. Sa principale complication est la persistance de douleurs neuropathiques, parfois invalidantes (Cf. Zona : des formes graves...).

CAT

À la phase aiguë du zona, divers soins locaux sont proposés pour prévenir la surinfection ou soulager les douleurs : toilette à l'eau et au savon, application de vessies de glace, ou de pansements non adhésifs, notamment humides, pour limiter le contact avec les vêtements.

Le traitement d'une récurrence herpétique comporte [Prescrire 2016]

En cas de risque élevé de complications, notamment chez les patients âgés de plus de 70 ans, l'antiviral valaciclovir est le traitement oral de premier choix pour réduire la durée de la phase douloureuse initiale et le risque de douleurs chroniques.

Le traitement doit débuter dans les 72 heures suivant l’éruption. Indications du traitement:

(La plupart des essais évaluant l'utilisation de topiques d'ACV n'ont pas montré une réelle supériorité par rapport à l'excipient généralement utilisé comme placebo).

En cas de zona ophtalmique, les applications de larmes artificielles, de pommade ophtalmique inerte ou de pansements oculaires atténuent l'inconfort du patient et visent à réduire le risque de lésions de la cornée. La gravité et la fréquence des complications oculaires du zona ophtalmique justifient l'emploi systématique au plus tôt de valaciclovir.

Sources