Migraine


Cf. Céphalées

 

A intégrer:

Le diagnostic de migraine doit répondre aux critères cliniques précis établis par l’International Headache Society avant de pouvoir être évoqué et l’absence de réponse à ces critères doit faire réaliser des examens complémentaires.

 

UPDATE 2021: Le Lancet a publié un article concernant la prise en charge des migraines. Tout d'abord, on y retrouve les NNT pour différents traitements: 12 pour le paracetamol, 7,4 pour le diclofenac, 7,2 pour 400mg d'ibuprofène et 6,8 pour 600mg d'ibuprofène. Les triptans ont un NNT d'environ 5. Le rizatriptan 10mg est le plus efficace avec un NNT à 3 et les moins efficace sont le naratriptan et frovatriptan avec des NNT de 8 et 12 mais ce sont des triptans de longue durée d'action qui peuvent être utiles en cas de crises prolongées ou en période prémenstruelles pour les migraines cataméniales. Bien qu'il ne soit pas cité précédemment, il est souvent utile et efficace de prendre de façon conjointe du naproxène avec le triptan. Il est recommandé de co-prescrire des antiémétiques (type metoclopramide) si besoin. L'objectif des traitements est double: réduire les migraines et éviter les abus d'antalgiques. Le traitement de fond est recommandé dès 2 migraines/mois avec un retentissement sur la qualité de vie. Les antihypertenseurs recommandés sont notamment le propranolol (80-160mg/j) et le metoprolol (100-200mg/j) et dans une moindre mesure le candesartan (16mg/j). Les anti-épileptiques (topiramate 50-100mg/j et valproate 500-1600mg/j) sont les autres traitements de fond recommandés, un peu devant l'amitriptyline (50-100mg/j). Enfin la flunarizine (5-10mg/j) peut être efficace au risque de rares effets syndromes parkinsoniens.

 

UPDATE 2021: Cet article propose un traitement préventif et curatif des migraines cataméniales et durant la périménopause. Les migraines cataméniales concernent 3% des jeunes femmes (et 22% des 30-34 ans) et sont plus douloureuses que les migraines hors période de menstrues. Les traitements curatifs sont : triptans (sumatriptan, naratriptan, frovatriptan, zolmitriptan, almotriptan avec une meilleure efficacité du frovatriptan - 1/2 vie plus longue), AINS, antalgiques à prendre le plus tôt possible, plutôt sous forme d'action rapide et en association. Les traitements préventifs proposés sont l'utilisation de triptans ou d'AINS en systématique autour de la période prémenstruelle (mais avec des risques d'inefficacité secondaire, de surconsommation et les effets indésirables spécifiques aux médicaments), ou encore les traitements hormonaux avec supplémentation en oestrogènes autour de la période menstruelle (gel ou comprimé) ou l'utilisation de contraceptions oestroprogestatives en continu, notamment sous forme non orale (patch, anneau). Les phyto-oestrogènes auraient donné des résultats intéressants avec un moindre risque cardiovasculaire.

 

Clinique

L'historique des douleurs, recherché lors de l'entretien avec le patient, et l'examen physique suffisent le plus souvent pour confirmer le caractère migraineux des crises.

 

L'aura: C’est un déficit neurologique qui correspond le plus souvent à des symptômes visuels (scintillements lumineux, taches ou lignes, diminution de l’acuité visuelle), sensitifs (paresthésies, engourdissements) ou à une aphasie. Ce déficit apparaît progressivement, en au moins 5 minutes, et surtout il est totalement réversible avec un retour à la normale en 5 à 60 minutes, ce qui le distingue d’un AVC ou d’une épilepsie partielle (apparition brutale, pas de céphalée associée).

Plusieurs auras de caractéristiques différentes peuvent se succéder.

 

A intégrer pour les auras: migraine aura without headache

Demander

Aucun examen paraclinique n'a d'intérêt démontré pour confirmer une crise de migraine.

 

par contre pour éliminer un diagnostic différentiel Cf;

Diff

Cf. Céphalées

Des

font évoquer une autre cause de mal de tête qu'une crise de migraine.

CAT

Pour les vomissements/ nausées

Prescrire recommande un intiH1, la Doxylamine

PRIMPERAN: effet benef/risque incertain selon Prescrire2017

Pour les céphalées

Dans l'ordre:

à remplacer par PRIMPERAN ? (effet benef/risque incertain selon Prescrire2017)

ATT: PAS de TRAMADOL qui interagissent avec les triptans

 

Triptan/sumatriptan

 

IIaires:

Les triptans exposent à des effets indésirables parfois graves avec surtout des:

 

Interractions:

Les principales conséquences cliniques de ces interactions sont:

Sources