Endocardite



Infection d’une ou plusieurs valves cardiaques, Staphylocoques surtout.

Risques

Ins. Cardiaque

Les lésions de destruction valvulaire, abcès et perforations, pouvant être responsables d’un tableau (parfois inaugural) d'insuffisance cardiaque.

Embols

La localisation des emboles est fonction de l’atteinte valvulaire :

 

Contextes

Situations cliniques devant faire évoquer le diagnostic:

  1. Nouveau souffle cardiaque
  2. Événement embolique d’origine inconnue
  3. Sepsis d’origine inconnue (spécialement si associé avec un micro-organisme susceptible de donner une EI)
  4. Fièvre associée à :

Clinique

Fièvre

Ttoute fièvre inexpliquée chez un patient valvulaire est une endocardite jusqu’à preuve du contraire.

Apparition ou la modification d'un souffle cardiaque

IVG fébrile, BAV fébrile, Angor fébrile...

Syndrome embolique:

Demander

Les examens biologiques sont peu spécifiques dans l’EI et ne peuvent être inclus dans une stratégie diagnostique. Une hyperleucocytose, une anémie, une protéine C réactive (CRP) élevée sont retrouvées chez la moitié des patients.

La réalisation d’un ECG est indispensable afin de dépister un trouble de conduction.

Dès la suspicion du diagnostic d’EI, il faut prélever 2 à 3 flacons d’hémocultures, chacun à partir d’une ponction veineuse distincte, avant de débuter l’antibiothérapie. Les prélèvements peuvent être effectués y compris en l'absence de fièvre ou de frissons car la bactériémie est permanente au cours des EI. En cas de négativité, il faut répéter les hémocultures standard (trois par jour).

Une échographie cardiaque doit être envisagée en cas de suspicion d’EI.

CAT

Le traitement repose sur une antibiothérapie prolongée (prendre avis) et, pour la moitié des patients, sur un traitement chirurgical (indications chirurgicales incluent l’insuffisance cardiaque, l’infection non contrôlée et les embolies systémiques).

Le traitement antibiotique doit être débuté précocement après la réalisation des hémocultures.

Traitement chirurgical en extrême urgence lorsque le pronostic vital est en jeu

Sources