Appendagite


A partie de 12 ans.

 

= torsions de franges épiploïques.

 

Les appendices épiploïques correspondent à des formations graisseuses sous-péritonéales dont la longueur varie de 0.5 à 5 cm (moyenne de 3 cm), réparties le long des bandelettes coliques du caecum au sigmoïde.

 

Chaque frange épiploïque contient une artériole et une veinule et présente un caractère pédiculé et mobile. Il existe donc une structure favorable à un phénomène de torsion suivi d’œdème, de thrombose et d’infarctus.

 

L’appendagite se localise dans 55% dans le quadrant inférieur droit de l’abdomen, dans 30% dans le quadrant inférieur gauche et 10% au niveau de l’hypogastre. A droite, simulant une appendicite, à gauche une sigmoïdite.

CS pour

 

Bien tolérée par le patient, l’appendagite se manifeste par des douleurs souvent très localisées, à type de crampes, non irradiantes, pouvant être montrées du doigt par le malade. Un état subfébrile n’est pas rare.

 

 

Le CRP est normale ou un peu augmentée.

 

Trouvé au scanner demandé pour une douleur abdo.

CAT

Domicile.

Un traitement par anti-inflammatoires est recommandé pour la douleur et l’inflammation pendant quatre à six jours. En général, les symptômes persistent entre quatre et sept jours.

Les complications et les récidives ne sont que rarement décrites.

Sources